Sporting Provence TOULON
Get Adobe Flash player

HISTOIRE DU KRAV MAGA

Imrich Lichtenfeld est né en 1910 à Budapest. Il grandit à Bratislava la capitale de l’actuelle Slovaquie où il pratique différentes activités physiques, principalement la gymnastique et la self défense dont les cours sont donnés par son père.

Il excelle en natation, gymnastique, lutte et boxe et en 1928 il gagne le championnat de lutte de la jeunesse Slovaque. En 1929 il devient champion de slovaquie de lutte, de boxe et gagne un championnat international de gymnastique. Puis, jusqu’en 1939 il se consacre plus à la lutte qu’il enseigne et pratique. Il gagne une douzaine de médailles et de prix. Imi est considéré comme l’un des meilleurs lutteurs européens.

Dans le milieu des années 30 la tchécoslovaquie connait une montée du fascisme et de l’antisémitisme très forte. Imi organise un groupe de jeunes juifs issus pour la plupart de la boxe, de la lutte ou pratiquant la musculation pour empêcher les bandes anti-sémites de pénétrer dans le quartier juif et d’agresser la population locale. Il participe à d’innombrables affrontements et combats de rue seul et en groupe.

Ces incidents ont forgés l’esprit et le corps de Imi et l’ont transformé de sportif en combattant de rue expérimenté. Les bases de ce qui deviendrait plus tard le krav maga sont nées.En 1940, Imi devenu un problème pour les autorités locales devenues fascistes doit quitter sa maison, sa famille et ses amis et s’embarque à destination de la palestine dans le dernier navire qui réussit à échapper aux nazis. Cet ancien bateau de rivière, le Pentcho, fut convertit par nécessité au transport de centaines de réfugiés d’europe centrale.

L’odyssée d’Imi à bord du bateau et en dehors est remplie d’épisodes incroyables et dura deux ans. Plusieurs fois il du se jeter à l’eau pour sauver des passagers tombés ou pour récupérer des sacs de nourriture, mettant sa vie en danger. Il attrapa une infection de l’oreille qui faillit lui coûter la vie en sauvant un enfant de la noyade. Au cours de ce voyage périlleux, la chaudière du navire explosa et le bateau s’échoua vers une ile grècque, Kamilanisi. Imi et 4 de ses amis prirent une chaloupe et allèrent vers la Crète pour demander de l’aide. Ignorant l’infection de son oreille et les réclamations de ses amis, Imi refusa d’abandonner les rames pendant une journée entière. Mais en dépit de leur effort, les vents violents firent chavirer leur chaloupe et ils n’atteignirent jamais la Crète. Le matin du 5ème jour passé dans l’eau, un navire de guerre anglais récupéra les 5 survivants et les amenère à Alexandrie en Egypte. Imi très mal en point à cause de son infection dut subir plusieurs opérations à l’hopital. Il était alors proche de la mort et les docteurs n’avaient pas d’espoirs pour sa guérison.

Il récupéra et rejoignit la légion Tchèque commandée alors par l’armée britannique.

Il servit alors en différents points du moyen orient pendant 1 an 1/2 et reçu un permit d’entrée pour la palestine. Des amis à lui le présentèrent au Général Sadeh, tête de la Hagana, qui l’acceptat immédiatement dans ses rangs en regard de ses talents de combattant au corps à corps.

A partir de 1944, il commence à entraîner les combattants de la Hagana : éducation physique, natation, utilisation du couteau et défenses contre des attaques au couteau, tactiques de baïonnette et de bâton, attaques de sentinelles, et le combat au corps à corps sans arme. Il entraine plusieurs unités d’élite de Hagana et Palmach (unités de combat), incluant les commandos marines (Palyam) et les officiers de police. 1948 voit la naissance de l’état d’Israel et de l’IDF. Imi devient instructeur en chef en éducation physique et combat rapproché (krav maga) pour l’IDF. Il entraine personnellement les meilleurs combattants des unités d’élite d’Israel et forme de nombreuses générations d’instructeurs de krav maga. Il sert l’IDF pendant 20 ans, affinant et développant sa méthode de self défense unique.

Après s’être retiré du service actif, Imi commence à adapter le krav maga aux besoins des civils (hommes, femmes, enfants…).Le ministère de l’éducation donne une reconnaissance d’état pour l’enseignement aux civils. Imi ouvre deux centres de krav maga à Tel Aviv et Netanya. En 1972 le premier cours instructeur destiné aux civils voit le jour à l’institut Wingate. La méthode se répand et en plus des services de police et de sécurité, le krav maga est enseigné dans les écoles, les kibbutz et des instituts privés. En 1978 Imi crée Israeli Krav Maga Association pour développer laméthode en Israel et ailleurs. Aux Etats Unis, le krav maga se développe avec Darren Levine et à partir de 1987 Richard Douieb, délégué par Imi, répand le Krav Maga en Europe. Dans les années 90, Eyal Yanilov crée l’IKMF (International Krav Maga Federation) pour contribuer à l’essor du krav maga.

Jusqu’à ses derniers jours, Imi continue de développer les techniques et les concepts du krav maga. Il supervise personnellement les plus hauts gradés du krav maga et passe du temps avec les instructeurs. Imi contrôle les progrès et les réussites des élèves, les captivant avec sa personnalité unique et son sens de l’humour et leur communiquant sa connaissance et son avis.

Imi Lichtenfeld décède le 9 janvier 1998 à l’âge de 87 ans.

Hommage à Imi Lichtenfeld

Imi Lichtenfeld est décédé le 8 janvier 1998. Le Krav-Maga est désormais orphelin de son créateur, et la tâche nous incombe de perpétuer son enseignement, son enrichissement et surtout l’esprit de son fondateur.

” Que dire de la perte d’Imi, si ce n’est le regret que chacun de nos pratiquant n’ait pu connaître cet homme d’exception. Ce regret d’autant plus grand que le fondateur du Krav-Maga, ayant crée une discipline martiale réputée aussi redoutable, recelait une personnalité forte – mais on aurait pu s’en douter – et surtout une gentillesse et une humanité difficilement égalable.

Paradoxe, me direz-vous. Mais est-ce bien sûr ? Est-ce que la recherche du mouvement le plus juste, le plus dénué de fioritures n’amène pas forcément l’esprit de son auteur à une clarté exempte d’émotions négatives ? A moins que ce ne soit le contraire, et que l’esprit exceptionnellement clair d’Imi ne lui ait permis de concevoir cette méthode implacable de logique qu’est le Krav-Maga.

Pour le rôle d’enseignants qui est le nôtre, je veux bien croire que ce processus marche dans les deux sens, nous donnant une petite utilité dans l’évolution psychologique et spirituelle des pratiquants sous notre responsabilité.

Imi n’est plus, mais tant que nous cultiverons ce paradoxe d’efficacité dans l’enseignement du Krav Maga et d’humanité au delà des techniques, une partie de son esprit et de sa bienveillance continuera à vivre en nous. ”

Richard DOUIEB

Stage SOL – Alex OROZCO
Les 24 et 25 Novembre 2018
Stage Sol ouvert a TOUS
INFO ICI
Cours d’essai GRATUIT
Bénéficiez de 1 semaine de cours d'éssai GRATUIT
INSCRIPTION ICI
Nous Contacter
Pour toutes informations :

- Par tel au 06.70.87.91.63

- Par Message CLIQUER ICI

"Mieux vaut être l'élève de la réalité que le maître des illusions"